Les lieux alternatifs et atypiques de Madrid

PartagerShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestTweet about this on TwitterEmail this to someone

Hola a todos !

Dans mes derniers posts vous avez sans doute déjà pu remarquer que la ville de Madrid avait son petit côté hipster et différent notamment grâce aux boutiques déjantées, aux bars rétros et stylés et aux friperies que je vous ai précédemment présenté.

Aujourd’hui, je veux vous présenter des endroits atypiques et alternatifs de Madrid qui eux aussi ajoutent cette petite touche si sympathique à la capitale espagnole. Ces endroits sont fréquentés par les madrilènes (et par les connaisseurs, comme moi… ?), je les ai découverts grâce au bouche-à-oreille d’espagnol à français ou tout simplement en me promenant. Ces lieux se distinguent des autres principalement grâce à leur mode de gestion alternatif et autonome, cela les rend très originaux et cette caractéristique, en plus de l’ambiance qui règne, m’a immédiatement plu lorsque je les ai découverts. Si vous aimez le street-art, les objets recyclés, les espaces alternatifs et tout ce qui sort de l’ordinaire, je vous conseille vivement d’aller faire un tour dans ces lieux atypiques que je vous présente tout de suite !

El Campo de la Cebaba à La Latina

Sur le côté droit de la sortie de métro de La Latina se trouve l’espace hipster de la Cebada. C’est le premier espace alternatif de Madrid que j’ai découvert lors de mon erasmus ici, au détour d’une balade dans le quartier. Ce lieu est un petit havre de paix en plein cœur de la capitale !

Il a vu le jour suite à la démolition d’un centre sportif et grâce à l’initiative et la volonté des voisins du quartier, l’espace a pu être conservé pour la communauté. La particularité de cet espace, c’est son mode de gestion : il est en effet géré de manière participative par une association de voisins, d’architectes et d’associations culturelles.

Pour accéder à ce lieu, que l’on pourrait qualifier de place, c’est très simple il suffit de vous rendre à coté du métro La Latina (ligne 5, la verte). Juste en face de la sortie, vous remarquerez une grande façade taguée sur laquelle est inscrit « Mercado de la Cebada« , ceci est le marché de la Cebada. C’est juste en dessous que vous apercevrez des espèces de barrières de chantiers avec des sortes de hublots : c’est le Campo de la Cebada (j’avoue, dit comme ça, ça donne pas très envie mais approchez vous !). L’entrée se trouve quelques mètres après la sortie du métro. À l’intérieur vous découvrirez des bancs, chaises longues, tables, estrades et gradins : absolument tout est fabriqué en matériaux recyclés. Dans cet espace, tout est question d’architecture urbaine à base de récupération. Tout autour de la place, vous pouvez apercevoir des plantations d’herbes aromatiques dans des machines à laver ou des créations en bois.

Campo de la Cebada, Madrid
Crédits : Maria Carmona – Source : http://www.plataformaarquitectura.cl/

Profitez des nombreuses assises pour profiter du soleil et de l’ambiance et admirer l’endroit. Les jeunes du quartier s’y retrouvent pour un tournoi de basket ou un match de foot. Tout au long de la semaine, lorsque le temps le permet et que les beaux jours sont revenus, les associations culturelles y organisent des spectacles et concerts ouverts à tous (si vous réussissez à trouver de la place !). Je vous recommande vivement d’aller faire un tour à cette place lors de votre visite du quartier de La Latina, vous y serez dépaysé et impressionné ! Si vous y allez l’été, des vendeurs ambulants vous proposent bières, eau et sodas pour abreuver votre soif (1€, pas cher, pas cher !)

Cet endroit est absolument génial pour une pause bronzette dans un endroit atypique en plein cœur de Madrid !

Campo de la Cebada : Plaza de la Cebada, 4 – Arrêt La Latina (ligne 5)

Le Matadero à Madrid Rio

Au bord du Madrid Rio, un établissement appelé le Matadero est un autre des lieux atypiques de Madrid que je vous recommande vivement de voir lors de votre visite de Madrid. Après avoir été un marché de viande, un lieu de stockage de munitions pendant la guerre civile en 1936 et le siège du ballet national d’Espagne, ce lieu est devenu en 2007 un espace collectif dédié à la culture et à sa diffusion. Depuis 2011 de nombreux espaces et bâtiments ont ouvert au sein du Matadero et cet espace alternatif est un des lieux de balade que les espagnols aiment fréquenter le week-end. Ce centre créatif contemporain accueille régulièrement des expositions temporaires, des séminaires dédiés à l’art, des projections de films et des formations artistiques.

Le Matadero, Madrid

Ce centre culturel a pour vocation de rassembler autour de la thématique de l’art, et de promouvoir la réflexion, la production, la formation et la diffusion de cet art, sous toutes ses formes : littérature, cinéma, musique, architecture, dessin… En plus de tout ce qui touche à l’art, des événements tels que des pop-up stores ou encore des foires de producteurs sont organisés dans les locaux ou sur la place du Matadero.

Ce lieu alternatif est l’endroit idéal pour aller se promener lors d’un week-end ensoleillé et pour se poser quelques instants en profitant du soleil dans une véritable ambiance espagnole. Après avoir visité les expositions artistiques des bâtiments, et dégusté quelques croquetas avec une bière (si vous y allez le jour d’une foire de producteurs, ce que je vous recommande encore plus !), vous pourrez vous promener dans le parc qui longe le Madrid Rio et profiter de la tombée du soleil !

Parc du Madrid Rio

L’entrée est gratuite et libre de 9h00 à 22h00 tous les jours sur la place et la rue qui composent le Matadero. En revanche l’accès aux expositions n’est possible que dans l’après-midi et durant les week-ends.

Matadero Madrid – Madrid Rio : Paseo de la Chopera, 14 – Arrêt Legazpi (lignes 3 et 6). Ouvert tous les jours de 9h à 22h, expositions ouvertes seulement les après-midi et week-ends.

La Tabacalera à Embajadores

Ancienne usine de tabac de Madrid, la Tabacalera est un établissement géré par le ministère de la culture depuis 2003. Elle est classée au patrimoine historique en tant que bien d’intérêt culturel. Cet endroit atypique de Madrid se trouve dans le quartier Embajadores, à quelques mètres du métro Embajadores (Ligne 3).

Le bâtiment de la Tabacalera est divisé en deux parties, et peu de gens connaissent l’existence de la deuxième partie du bâtiment (heureusement que je vous explique tout !).

Dans le premier côté du bâtiment, la sous-direction chargée de la promotion des beaux arts accueille et gère des expositions temporaires, et des activités autour de la photographie et des arts contemporains. Cet espace ouvre à des horaires déterminés et l’entrée y est libre et gratuite.

Première partie de la Tabacalera

Pour accéder à l’autre côté du bâtiment, il faut ressortir par la rue et trouver une porte grise vierge d’indication, et souvent poussée. Cette autre partie de La Tabacalera est un espace qui a été cédé par le ministère de la Culture au Centre social autogestionné de Lavapies. En effet, lors de la fermeture de l’usine de Tabac en 2000, cet espace est resté abandonné jusqu’en 2007, année au cours de laquelle le Conseil des ministres a approuvé un projet d’ouverture d’un Centre National d’Arts Visuels. Faute de budget ces projets n’ont jamais vu le jour et en 2012 le bâtiment a été laissé au Centre social autogestionné de Lavapies pour en faire un espace commun et participatif pour la population madrilène et les habitants du quartier (Lavapies est le quartier plutôt populaire de Madrid, je vous le ferai découvrir très prochainement !).

Cet espace de La Tabacalera est dédié à la production artistique, à l’action sociale, à la pensée critique et la diffusion des idées. Tout au long de la semaine de nombreux ateliers sont proposés comme des ateliers radio, de critique cinématographique, mais également des ateliers de relaxation, d’éducation émotionnelle ou encore es ateliers pour apprendre à fabriquer une planche de skate ou pour apprendre les sciences aux enfants.

Ce côté du bâtiment se compose de deux parties : des caves partant dans tous les sens se répartissent le long de plusieurs couloirs au sous-sol, et dans la cours extérieure se mêlent potagers, tags colorés et objets de récupérations.

Deuxième partie de la Tabacalera

Dans le dédale des caves, de nombreux artistes ont pris leurs marques en y réalisant des street arts tous plus créatifs les uns que les autres. Entre les tags et créations se trouvent de nombreuses portes : ce sont celles des ateliers proposés durant la semaine et les espaces personnels des participants à ce projet social et des habitants du quartiers. Lors de votre visite de la Tabacalera je vous conseille vivement de vous perdre dans ces caves afin de les explorer de fond en comble, c’est plutôt sombre mais n’ayez rien à craindre ce n’est pas un lieu mal famé, au contraire vous en prendrez plein les yeux ! A la fin de votre exploration des caves empruntez l’une des 2 portes menant à la cour. Dans cette cour les jeunes se retrouvent pour jouer aux cartes ou prendre le soleil (Les moins jeunes aussi d’ailleurs !). Les membres de l’association y font également quelques plantations comme des tomates, salades et herbes aromatiques. De jolis tags sont encore observables dans cette cour donc n’hésitez pas à profiter des fauteuils et autres assises en matériaux recyclés pour profiter du décor et de l’ambiance de cet espace alternatif et atypique de Madrid. Ce lieu social et autogéré est plein de créativité, il gagne à être connu !

Cour de la Tabacalera

La Tabacalera : Calle de Embajadores, 51 – Arrêt Embajadores (ligne 3) – Ouvert du Mardi au Vendredi de 12h à 20h, Samedi et Dimanche de 11h à 20h.

J’espère que ce post vous aura convaincu d’aller faire un tour dans ces endroits atypiques de la capitale espagnole lors de votre prochaine visite ! Je vais tout de suite ajouter leur localisation sur mon compte Mapstr pour que vous puissiez les trouver (si vous m’avez suivi sur l’appli !).

N’oubliez pas de partager ce post avec vos amis pour planifier avec eux votre prochain après-midi posey dans l’un de ces lieux atypiques !

PartagerShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestTweet about this on TwitterEmail this to someone

You May Also Like

3 thoughts on “Les lieux alternatifs et atypiques de Madrid

  1. C’est vrai que quand on part en voyage dans une ville, on pense surtout à visiter les lieux touristiques et pas forcément le reste. Madrid a l’air d’être vraiment une ville sympa en tout cas!!
    Aimant bien ton blog, je t’ai nominée aux Liebster Awards (un tag pour mieux se connaître entre blogueuse). Si tu n’as pas encore été nominée et que tu en as envie, tu peux répondre à mes 11 questions:
    1.Qu’est-ce qui t’as poussé à créer ton blog ?
    2.Le voyage que tu as préférée dans ta vie
    3.Un film/livre qui t’as marqué ?
    4.Ton groupe de musique/chanteur préféré de tous les temps ?
    5.Plutôt été ou hiver ?
    6.Une personne célèbre (vivante ou non) avec qui tu aimerais discuter ?
    7.Ton porte bonheur si tu en as un ?
    8.Le meilleur souvenir de ton année 2016 ?
    9.Si tu pouvais te téléporter là maintenant, t’irais où ?
    10.Ton rêve le plus fou ?
    11.Ta citation préférée ?

  2. Salut ! J’adore tes articles sur Madrid ! J suis tombé dessus par hasard en cherchant des infos, parce que j y vais lundi pour une semaine, et tes astuces et les endroits que tu conseilles sont très utiles j’ai tout noté :*
    J’ai deux question, est ce que t’es déjà aller voir un spectacle flamenco ou tu connais un endroit mieux qu’un autre ? et à ton avis étant seule, je ne cours pas de problème genre de flaner toute seule à Madrid?

    1. Coucou Mina ! Je suis désolée je viens seulement de voir ton commentaire 🙁 Oui j’ai conseillé le Cafetin de La Quimera sur un précédent article sur Madrid 🙂 et non à Madrid je n’ai jamais rencontré aucun problème étant seule, à n’importe quelle heure de la journée ! J’espère que tu auras aimé ton séjour ici, désolée de ne pas avoir pu te répondre plus tôt 🙁 Besooos

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *